Le monde aquatique


Guillaume Nery.

   Nous connaissons tous cette sensation d'entrer dans un monde à la fois étrange et connu : le monde aquatique.
   Le premier contact est toujours saisissant, une douce décharge électrique, comme un rappel à ne pas oublier...
   Il y a la phase d'ajustement mentale et corporelle, avant de se laisser glisser, s'abandonner à l'onde.
   Se laisser couler demande un relâchement total, une abnégation complète. Bien sûr, ce naufrage reste dans les limites de contrôle...
   Le fameux contrôle que j'érige au sommet de ma vie...
   Cette année je n'ai pas céder à l'envie de m'immerger. Oh bien sûr, je ne me compare pas à Monsieur Nery, athlète accompli ; mais dans une proportion moindre, le processus est identique.
   Sous l'eau, il y a cette fascination de vouloir stopper le temps, de rester éternellement dans cet autre univers...
   Un désir de fuite...

Commentaires

  1. Cette année n'est pas finie ;-)
    Passez une bonne soirée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mme Chapeau,
      C'est exact... Peut-être un soir...
      Bonne fin d'après-midi.

      Supprimer
  2. Attention. Monsieur Nery a failli y laisser la vie...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je me souviens de cette info... mais cela était du à une erreur de l'équipe technique. pas de M. Nery lui-même (qui a eu très peur)...
      Comme disait mon voisin Georges Brassens : "mourir pour des idées, oui, mais de mort lente..."
      ;-)

      Supprimer
    2. Danie,
      idem... M'éloigner trop d'elle me déprime...
      ;-)

      Supprimer
    3. J'aime les levers ou couchers de soleil sur la mer, les belles photos et les beaux paysages de mer, le sable chaud et la fraîcheur des bords de mer. Je suis une bonne nageuse mais je ne me sens pas à l'aise là où je n'ai pas pied alors je reviens vite au bord pour apprécier le flux et le reflux des vagues. Les grandes profondeurs de l'océan, très peu pour moi. Je ne saurai jamais pourquoi. Bises.

      Supprimer
    4. Lauriza,
      J'adore avoir la tête sous l'eau... J'aime aussi les rivages, tout comme toi, mais dans l'eau, j'ai du mal à rester en surface...
      Bises estivales.
      ;-)

      Supprimer
  3. Le grand bleu et l'ivresse des profondeurs...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis l'ivrogne de l'immersion dans ce cas là... ;-)

      Supprimer
  4. Je suis en apnée quand je lis ton texte...
    Mais j'ai réussi à aller au bout...
    Tu sais que l’eau et moi...
    Bises humides
    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Célestine,
      En apnée on se tourne vers soi, on écoute les battements de son coeur, on ressens les muscles et l’oxygène en soi... on sent le sang couler...
      C'est immense...

      Supprimer
    2. Je pense que Célestine et moi qui sommes nées sous le même signe de feu au printemps ne font pas bon ménage avec l'eau ou tout au moins n'apprécient pas qu'on nous jette de l'eau ou d'aller dans l'eau pour éteindre ce que nous avons de plus cher : notre énergie. Seules les eaux calmes sont apaisantes. Belle journée ! En Ile de France, l'orage va certainement gronder bientôt. Il fait très chaud .....

      Supprimer
    3. Lauriza,
      Il semblerait que je sois de signes d'eau et de vent... D'où ma fascination...
      Eau-vent et feu... cela semble détonnant : annihilation, ou propagation.
      Quelques nuages dans le sud-est, mais point d'orage.
      Bises ensoleillées

      Supprimer
  5. La seule et unique fois ou j'ai fait un semblant de plongée cela m'a tellement attirée que je suis allée au delà de mes limites... j'étais tellement bien sous l'eau ! c'était tellement beau ! Une crique à Cavalaire , des poissons de toutes les couleurs, une étoile de mer rouge ! j'ai bu la tasse ! mais je serais bien restée au fond de l'eau !
    Étrangement, j'ai la même sensation quand je me promène en forêt, un état de bien être total et une envie de ne plus jamais rentrer. Bon, c'est beaucoup moins dangereux en forêt ! :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Virevolte,
      Je ne compte plus les fois où j'ai frôlé la noyade...
      N'empêche que je ne peux m'empêcher d'aller sous l'eau...
      Je cherche toujours un endroit vide de gens pour m'immerger ; la côte autour de Toulon est bondée...
      ;-)
      La forêt aussi est fascinante, je vous l'accorde.
      Bonne soirée à vous et aux vôtres...

      Supprimer
  6. C'est quelque chose que je ne connaîtrai jamais, mais peut-on tout connaître, car je ne sais pas nager, même pas passer la tête sous l'eau, et pendant longtemps j'ai eu une véritable phobie de l'eau. Il paraît que c'est parce que l'une de mes tantes est morte noyée à l"âge de trois ans, mes cellules en sont imprégnées, la mémoire des cellules quoi. Il est vrai pourtant que depuis que nous avons une piscine hors sol, je suis arrivée à trouver du plaisir à aller me baigner, et, tout en me tenant au bord, à aller dans l'eau jusqu'au cou, exploit pour moi ! Peut-être arriverai-je à aller à des cours ? J'ai envie parfois... surtout lorsque je vois mes petits-fils s'amuser autant dans l'eau. :-)
    Bonne soirée, Gilles.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Françoise,
      Tu as trouvé un bon compromis entre ta peur et ton envie. C'est une très bonne chose... Le fait de parler de prendre des cours est aussi un bon signe...
      Il n'y a pas d'âge pour apprendre à faire face à soi, comme tu le sais...
      Bises amicales et bonne journée.

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Etiquettes

"Ne pas..."